Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Découvrez tous les sites de la Région de l’Oriental

Actualités

Plan de développement de la province de Jerada : de la concertation à l’exécution

26/02/2018 | Année 2018

Jerada – L’ambitieux plan de développement socio-économique de la province de Jerada, fruit d’une large concertation avec l’ensemble des parties concernées, est désormais entré dans sa phase de concrétisation.
 
Elaboré dans le cadre de l’interaction positive des autorités publiques et des départements gouvernementaux avec le dossier revendicatif des habitants de la province, ce plan prévoit la réalisation de nombreux projets socio-économiques sur le court et moyen termes, portant sur les secteurs minier, agricole, environnemental, la formation, l’appui aux porteurs de projets ou encore le renforcement des infrastructures à caractère social.
Il a été accueilli favorablement par les représentants d’instances politiques, syndicales et de la société civile de la province qui ont salué “l’approche efficace” adoptée pour remédier à nombre de problèmes que connait cette région.
 
Ils se sont ainsi félicités des multiples mesures prises, avec un calendrier bien défini, pour satisfaire les revendications urgentes des habitants, saluant à cet égard les engagements pris en vue de trouver de véritables alternatives économiques au profit des habitants.
 
Cet ambitieux plan de développement a fait l’objet d’une série de rencontres de communication et de réflexion dont la dernière a eu lieu samedi à Jerada et au cours de laquelle le Wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, a réaffirmé la ferme volonté des pouvoirs publics de traduire dans les faits les engagements pris et les promesses faites pour résoudre les problèmes socio-économiques dans la province de Jerada.
 
M. El Jamai a souligné, à ce égard, qu’il est temps de passer à la concrétisation des mesures urgentes et des actions contenues dans le plan de développement de la province afin de répondre aux attentes et aspirations pressantes des habitants.
 
Etaient présents notamment à cette rencontre, le gouverneur de la province de Jerada, des responsables de l’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE), du département de l’Energie et des mines, et des représentants des jeunes de la province.
 
L’accent a été mis, à cette occasion, sur l’importance de l’adhésion de toutes les parties concernées, y compris les habitants, pour assurer le suivi de ce vaste chantier, et sur la nécessité d’accélérer la cadence des réalisations afin de favoriser le renouveau économique et social de la province.
 
Dans ce cadre, il a été convenu de mettre en place un comité chargé du suivi de la mise en oeuvre de ce plan de développement, dont les grands axes ont été présentés récemment.
 
Une série de projets prévus dans le cadre de ce plan, qui place le citoyen au centre des préoccupations, sont déjà en cours de réalisation, avec pour objectif de créer de l’emploi, améliorer les conditions de vie des habitants, préserver l’environnement, régler les problèmes liés aux factures d’électricité et d’organiser l’exploitation minière, entre autres, a tenu à préciser le wali de la région.
 
Parmi les actions déjà entreprises, il a cité, chiffres à l’appui, la création, le 9 février courant, d’un guichet au siège de la province pour recevoir les dossiers des porteurs de projets, et ce, pour encourager les personnes qui travaillaient dans les mines de charbon, les jeunes diplômés et les femmes à créer des projets.
 
Ce guichet a déjà reçu quelque 1.600 dossiers pour la création de coopératives, d’entreprises ou de projets s’inscrivant dans le cadre des programmes sectoriels (agricole ou autres), a fait savoir M. El Jamai, précisant que l’opération se poursuit encore.
 
Les projets retenus seront financés par le Fonds d’appui aux porteurs de projets, le Conseil de la région (projets inscrits dans le volet économie sociale et solidaire), et l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
 
Dans ce cadre, une opération de création de 16 coopératives au profit de 200 bénéficiaires est en cours dans les secteurs de l’artisanat (10 coopératives), de la valorisation des plantes aromatiques et médicinales (01) et de l’agriculture (5).
 
Par ailleurs, des mesures ont été prises pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des mineurs qui exploitaient les puits de charbon (cendriers) de manière anarchique et qui veulent continuer à exercer cette activité légalement, et ce à travers la création de coopératives ou de sociétés qui bénéficieront d’une dérogation du ministère de l’Energie et des mines pour vendre les quantités de charbon extrait à l’ONEE.
 
Un guichet mis en place à cet effet a validé, depuis la date du 5 février, 13 dossiers relatifs à la création de coopératives (6) et de sociétés (7) par des mineurs de charbon.
 
En outre, des initiatives ont été lancées pour la création de quelque 2.000 postes d’emploi, notamment dans des activités saisonnières en Espagne et dans les pôles industriels de Tanger et Kénitra.
 
Dans le domaine agricole, les efforts portent sur la mobilisation de 3.000 hectares au niveau de la province pour des projets agricoles devant générer plus de 2.000 emplois.
 
Dans le domaine industriel, le wali a indiqué que les travaux d’extension de la zone industrielle devant abriter des unités de production, qui vont générer environ 1.500 emplois supplémentaires à court terme, prendront fin en août prochain.
 
Pour remédier aux problèmes environnementaux, Jerada va profiter d’un projet pilote de valorisation des déchets miniers, estimés à environ 25 millions de tonnes. Une étude en la matière est déjà en cours de réalisation par l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et l’Ecole nationale supérieure des mines de Rabat (ENIM).
 
Pour les responsables locaux, l’opération de valorisation des résidus miniers devra créer davantage d’emplois et permettra de s’offrir une assiette foncière susceptible de donner corps à des projets de proximité à forte valeur ajoutée.
 
D’autres projets sont également prévus dans le domaine de l’environnement et de la mise à niveau urbaine.
 
De même, le Conseil de la région de l’Oriental a lancé, par mesure de sécurité, une opération de fermeture des puits de charbon désaffectés pour un coût de quatre millions de dirhams. Cette action ainsi que celle portant sur la plantation de 10.000 arbres aux alentours de la station thermique vont créer de nombreux emplois dans l’immédiat, en particulier pour les ouvriers mineurs.
 
Pour ce qui est de l’activation du contrôle, il y a lieu de citer les engagements pris pour l’examen des points en suspens dans la convention sociale signée suite à la fermeture des Charbonnages du Maroc ‘’CDM’’ et l’ouverture par le département de l’Energie et des mines d’une enquête sur le processus de liquidation de cette société et ses biens immobiliers, outre la suspension immédiate de sept permis d’exploitation minière et dix-sept permis de recherche pour non-conformité aux règles et lois en vigueur. En sus de la réalisation de la carte géologique devant définir le potentiel minier de la province.
 
Il a été décidé aussi la fermeture des unités “1, 2 et 3” de la station thermique de Jerada en raison de leur impact négatif sur l’environnement et de maintenir la 4è unité qui répond aux normes internationales.
 
Par ailleurs, quelque 108 projets ont été programmés dans les secteurs des routes, l’enseignement, la santé, l’eau et l’électricité, et ce dans le cadre du Programme de réduction des disparités territoriales et sociales en milieu rural avec un coût global de 499 millions de dirhams.
 
L’intervention de l’INDH vise, en plus de l’accompagnement des activités génératrices de revenus, à doter la province d’équipements à caractère social (classes d’enseignement primaire, terrains de proximité, salles omnisports, piscine couverte, espace de divertissement, bibliothèque).
 
Côté formation, il a été convenu la construction et l’équipement d’un centre de formation professionnelle à Aïn Bni Mathar, l’extension de l’Ecole pratique des mines de Touissit et la construction et l’équipement d’un internat pour l’Institut spécialisé de technologie appliquée (ISTA) de Jerada.
 
Et pour renforcer l’offre sanitaire au niveau de l’hôpital provincial de Jerada, il a été décidé notamment l’affectation, en mars prochain, de trois médecins spécialisés en cardiologie, maladies respiratoires et rhumatologie.
 
S’agissant du traitement réservé aux problèmes liés aux factures d’électricité, des facilités seront accordées aux consommateurs, concernant le paiement des arriérés avec un différé de six mois et leur rééchelonnement en fonction des cas, l’application de la facturation mensuelle sur la base d’un relevé mensuel de consommation, outre la non-comptabilisation des pénalités dues au retard de paiement et la distribution de lampes à basse consommation au profit des familles nécessiteuses.
 
Aussi, un traitement exceptionnel sera accordé aux malades atteints de la silicose et qui utilisent des générateurs d’oxygènes, alors que L’ONEE (ONEE/branche électricité) s’est engagé à installer, à partir du mois de juillet prochain, des compteurs prépayés pour les habitants qui préfèrent cette option.
 
Source : MAP