Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Découvrez tous les sites de la Région de l’Oriental

Pour un rééquilibrage national

Située à l'Est du Maroc, la région de l'Oriental s'étend sur 82 820 km, soit 11,6% du territoire national, une surface équivalente à celle de l'Autriche. En frontière avec l'Algérie à l'Est, en contact avec l'enclave espagnole de Melilla, et à proximité des pays du sud de l'Europe. Avec la préfecture d'Oujda-Angad, les provinces de Nador, Berkane, Taourirt, Jerada et Figuig, 22 communes urbaines et 91 communes rurales, la région s'est développée sur la base de sa situation géographique, en tant que zone de passage sur l'axe principal du Maghreb mais aussi comme carrefour vers le Sud et le Nord.

Trop souvent perçue comme une région pauvre, sans grandes ressources, enclavée.  L'Initiative Royale, qui a suscité la mobilisation des énergies, l'implication des habitants conjuguée aux efforts de l'Etat, des autorités et collectivités locales, a changé l'image et la réalité de ces territoires. Si beaucoup reste à faire et si des inégalités territoriales demeurent, du fait des conditions climatiques ou géographiques, la région présente aujourd'hui un visage très différent.

Le mot d'enclavement n'a plus de raison d'être utilisé, car l'éloignement géographique est compensé par le développement des réseaux autoroutiers, routiers et ferroviaires. Les projets d'infrastructure majeurs, telles l'autoroute Fès-Oujda et la voie ferrée Nador-Taourirt, vont améliorer de manière déterminante les facteurs de compétitivité de la Région, renforçant son intégration au tissu national et facilitant les flux de personnes et de marchandises. Ces projets, additionnés à celui de la rocade méditerranéenne, vont permettre le ré-équilibrage territorial sur les axes Tanger-Fès-Oujda et Tanger-Nador-Oujda, en plus de l'axe traditionnel Casablanca-Fès-Oujda. Les dessertes aériennes se multiplient.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de développement de la région, un programme de juste remise en valeur a été lancé. Une série de mesures ont été établies en vue de repositionner l’Oriental dans le tissu économique national, en tant que réservoir de création d’emplois et vecteur important de développement. Reconnue comme interface privilégiée entre le national et le régional, l'Agence de l'Oriental a suscité plusieurs programmes de coopérations qui se font de collectivités à collectivités, mais également multilatérales, bilatérales ou régionales.

Cette conception propulse la région dans un espace plus vaste et plus prometteur. Tirant profit de sa proximité géographique avec l'espace euro-méditerranéen, la vision portée par l'Initiative Royale opère une mutation qualitative pour l'ensemble de la région, et la prépare à s'intégrer, en premier lieu, à la dynamique économique du pays avant de se positionner au niveau international. Sa dimension géostratégique, qui lui confère une vocation maghrébine ainsi qu'un lien avec le monde saharien et subsaharien, conforte cette vision.