Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Découvrez tous les sites de la Région de l’Oriental

Actualités

Histoire : Badr Elmaqri dresse un portrait des juifs de l’Oriental

19/06/2016 | Année 2016

Dans une interview accordée à la MAP ce vendredi, le professeur-chercheur Badr Elmaqri a rappelé que les juifs de la capitale de l’Oriental habitaient dans plusieurs quartiers, à l’instar de Triq El Manouzi, Hay Oulad Amran ainsi que Hay Ahel Jaamel, sans aucune séparation entre les communautés musulmane et juive. Il ajoute que ce fait historique est une preuve de l’harmonie interreligieuse qui a marqué la société oujdie.

Citant plusieurs faits historiques, le spécialiste de l’Histoire d’Oujda note également qu’avant 1906, le Mellah, terme qui désigne les quartiers réservés aux juifs, n’existait pas à Oujda. Un fait qui n’a pas changé, même après l’arrivée des troupes françaises en 1907 et le début du Protectorat dans la capitale de l’Oriental.

Une riche culture commune

Dans l’interview, Badr Elmaqri affirme également que musulmans et juifs vivaient en parfaite harmonie et en paix, et partageaient plusieurs centres d’intérêts, notamment dans le domaine vestimentaire et culinaire. Il rappelle aussi plusieurs prénoms arabes et musulmans, utilisés et repris par les juifs, à l’instar de Soltana, Mimouna et Yamna.
Badr Elmaqri revient également sur l’amour qu’avaient les juifs de la capitale de l’Oriental pour la musique arabe et andalouse et leur penchant pour les poésies arabes et la musique Gharnati.

Le professeur-chercheur ne manque pas de rappeler que les « Cohen » ainsi que les « Amslem », deux familles juives originaires d’Oujda, sont considérés comme les pères fondateurs du Mouloudia d’Oujda, l’équipe de football fondée en 1946.

Source: YaBiladi