Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Découvrez tous les sites de la Région de l’Oriental

Actualités

Oriental: Campagne prometteuse pour le miel

26/05/2016 | Année 2016

Les pluies de mars et avril étaient bénéfiques pour le couvert végétal et le bourgeonnement des différentes fleurs de champs. La rareté des gelées durant les trois derniers mois a facilité la prolifération des plantes médicinales des hauts plateaux, plaines d’Angad et Ain Sfa.

Une aubaine inattendue pour les éleveurs d’abeilles qui ont multiplié leurs ruches et ont exploité plus de surfaces que la précédente saison. Les facilités accordées par le département des Eaux et Forêts dans l’octroi d’autorisation pour occupations temporaires du domaine forestier ont été appréciées par les éleveurs d’abeilles. Une autre bonne nouvelle, aucune maladie contagieuse n’a été détectée.

Les prévisions tablent sur une meilleure production que celle des quatre dernières années dépasseront les 1.000 tonnes. «Plusieurs indices en sont à l’origine: la multiplication des réserves naturelles mises à disposition, création d’unités modernes de production de cirerie, réiennes, milleraies, ruches et d’appareils performants pour l’extraction du miel», précise-t-on auprès de la Direction régionale d’agriculture d’Oujda.

Plusieurs variétés de miel sont produites dans l’Oriental. Celles à base de fleurs d’amande sont extraites en février, dans la région d’Ain Sfa. Le miel à base d’oranger est retiré des ruches en mars dans les provinces de Berkane et Nador. Quant au miel à base de fleurs de champs, il est extrait en mars et avril.
Les mois de mai, juin, juillet et août, c’est le tour des miels à base de jujubier, romarin et thym qui font la fierté des apiculteurs de Debdou, Jerada, Taourirt et les hauts plateaux. Ces dernières variétés sont prisées et vendues à plus de 200 dirhams le kilogramme.

Source: L'économiste